Des robots pour produire de faux avis : quels risques e-reputation ?

Les faux avis sur internet : menaces pour  l’e-réputation des entreprises

Les fausses informations ou fake news font ravage actuellement sur internet alors que les e-commerces se développent de plus en plus et sont menacés par les faux avis qui sont donnés sur ces sites. A cet effet, cette situation est alarmante et les entreprises qui travaillent dans le secteur du e-commerce, deviennent plus vigilantes aux risques que cela pourra générer à leur e-réputation. Dernièrement, on a découvert qu’il n’y a pas que les humains qui émettent des commentaires sur les sites internet mais que des robots ont été conçus pour y produire également de faux avis. Un tel phénomène nécessite le recours à un procédé pour éviter que les consommateurs considèrent ces faux avis comme vrais, la solution reste la certification ISO 20252 d’Afnor Certification, limitant les risques e-réputation de l’entreprise. Malheureusement, même si des processus de vérification sont renforcés, cela ne règlera pas forcément les risques e-réputation pour l’entreprise.

Comment les consommateurs considèrent les faux avis des robots

Avec le phénomène d’intégration des robots sur les sites internet, il est devenu difficile pour les entreprises de e-commerce de convaincre leurs clients de la véracité des avis qui sont publiés sur leurs sites. En effet, les consommateurs peuvent considérer  à tout moment certains avis négatifs comme vrais sans qu’ils ne sachent que ceux-là proviennent de robots  conçus juste pour produire de faux avis. Les risques e-réputation de l’entreprise sont possibles de mettre les concurrents en avant dans ces situations-là surtout s’ils en sont l’origine. Les entreprises peuvent perdre facilement leurs clients aux risques d’avoir des avis négatifs sur leur e-réputation. Des mesures ont certainement été prises mais on ne peut pas nier que les robots s’ils arrivent à défier les humains, on ne pourra pas trouver de meilleure solution pour éviter  qu’ils contrôlent tout et laissent  les risques e-réputation sans fin.